Histoire du CFTR

Introduction

Le CFTR est né dans des conditions difficiles: en effet, il est issu de la scission d'un autre CF touristique qui existe aujourd'hui encore.

Mais précisons-le d'emblée: les relations se sont heureusement normalisées et améliorées depuis ces débuts douloureux.

Les débuts

A l'origine le CFTR compte 31 membres fondateurs, 4 actifs, 16 membres de soutien, 1 membre d'honneur et 5 membres correspondants. Tous sont bénévoles du fait des statuts de l'association et ont eu une première expérience sur d'autres chemins de fer touristiques.

Après la scission la première tâche a été de trouver un embranchement particulier par exemple d'un industriel qui n'avait plus d'activités ferroviaires et qui était prêt à mettre ses quelques coupons de rails à disposition. La chance souriant aux passionés, une entreprise de Cernay, petit village situé sur la ligne Mulhouse-Thann-Kruth, a bien voulu prêter ses emprises pour le garage du matériel que les membres fondateurs allaient récupérer auprès de leur ancienne association en attendant de trouver une ligne à exploiter.

Pendant que les autres membres dénichaient du matériel "nouveau", celui qui allait devenir président finit par découvrir, avec l'aide du futur secrétaire, une ligne non exploitée touristiquement et qui, comble de chance, n'était pas SNCF. En effet il s'agissait de la desserte industrielle de Volgelsheim à Marckolsheim, propriété de la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) de Colmar et exploitée par elle. Des démarches auprès d'elle mais aussi auprès des autres autorités concernées (Port Rhénan de Colmar-Neuf Brisach, Port Autonome de Strasbourg, services techniques de la navigation) débouchèrent sur un accord unanime d'utilisation GRATUITE de la ligne!

La création du CFTR avec ses emprises et sa ligne était désormais possible. C'est aussi le futur président qui bâtit littéralement l'association vis-à-vis des autorités compétentes et lui donna son statut d'association à but non lucratif. Le secrétaire rédigea avec le plus de circonspection possible les textes régissant le fonctionnement du Club pour éviter que les problèmes connus dans le passé ne se reproduisent.

La création de l'association

Le CFTR put donc être fondé officiellement le 4 juillet 1982 en tant qu'association à but non lucratif, loi 1907 (en Alsace la législation sur ce point diffère quelque peu de celle en vigueur en France) et sa première circulation officielle eut lieu le 9 juillet 1983, soit un peu plus d'un an après sa création. On comprend là l'immense travail qui a du être accompli durant ce court laps de temps, où du matériel a du être récupéré, des voies posées et un dépôt érigé, tout ceci uniquement les week-end et par des bénévoles! Cependant le travail ne fait que commencer car le rapatriement des engins qui appartenaient aux membres va donner lieu à certaines difficultés. Mais c'est aussi le convoyage des engins jusqu'à leur lieu d'exploitation qui va être périlleux et gros consommateur de temps et d'argent. Il faut tout convoyer par route car passer par la ligne SNCF, même si cela a été effectué au début, relève plutôt de la gageure et de l'exploit et bien souvent, les membres recourront à des moyens plus artisanaux par la route.

 Chronologie succinte :

Fin 1981:

Projet d'un nouveau CF touristique en Alsace.

6 avril 1982:

Convention de mise à disposition d'un embranchement particulier à Cernay.

18 avril 1982:

Accord avec la CCI de Colmar pour mise à disposition de la ligne Volgelsheim à Marckolsheim.

4 juillet 1982:

Création officielle du CFTR.

janvier 1983:

Récupération de coupons de rails à Cernay pour création des voies du dépôt CFTR. Pose par les membres mêmes. Construction d'un hangar, qui constituera le dépôt, par une société spécialisée.

9 juillet 1983:

Circulation inaugurale de la ligne avec traction du premier train par la Fives-Lille.

17 février 1984:

La 030 TB 130 est déclarée bonne pour le service.

1984:

Accords de principe avec 2 propriétaires de bâteaux-mouche pour créer des circulations combinées train+bâteau sur le Rhin.

Avril 1984:

Récupération du A1A-A1A 62029 du dépôt de Lens.

2 décembre 1984:

Première assemblée générale du CFTR.

1985:

Coopération étroite avec les responsables bâteau et première saison commerciale en circuit combiné.

1986:

Création d'un évitement à Sans-Soucis avec inauguration en présence du Maire de Baltzenheim.

12 juin 1988:

Premier voyage Colmar-Munster-Metzeral pour le 120ème anniversaire de cette ligne. Peut-être le plus grand succès du club avec des milliers de personnes dans toute la vallée. Composition: 030TB130+voitures autrichiennes.

16 octobre 1989:

Célébration du 150ème anniversaire de la ligne Mulhouse-Thann. Compo: 030TB130+voitures autrichiennes.

1990:

Mise en route de la 134 en Double Traction avec la 130. Tournage d'un film: "Un été alsacien."

29 juin 1991:

Arrivée de la 141TB424 et de la Rame Alsace (rame Banlieue EST).

2 juillet 1991:

Décision de la commune de Volgelsheim de racheter la gare de la ville à la SNCF. But: faire revivre la gare d'autant que le CFTR est disposé à l'exploiter.

7 et 8 septembre 1991:

Anniversaire de la ligne Strasbourg-St Louis avec circulation avec la 130 sur Sélestat-La Vancelle et sur Colmar-Turckheim.

10 mai 1992:

Première mise en chauffe de la 141TB424 qui servira désormais à bon nombre de sorties hors de la ligne Volgelsheim-Marckolsheim, c'est-à-dire sur Strasbourg-Sarreguemines, pour des sorties vers le Musée de Mulhouse, et bien d'autres occasions encore donnant par là un plus grand prestige au club du fait même de la confiance que la SNCF a bien voulu lui accorder.

4 novembre 1992:

Arrivée de la voiture Postale.

Saison 1997:

Dernières circulations de la 141TB424 qui sera rendue à son propriétaire, la SNCF ainsi que la rame Alsace, évacuée le 15 septembre. La dernière circulation de la 141 a eu lieu le 28 septembre 97.

Saison 1998:

Arrivée de deux nouveaux locotracteurs: un LLD surnommé Canari et un Baudet-Donon-Roussel, BDR.

5 mai 1998:

15ème Anniversaire du CFTR, et baptême de la locomotive Henschel, par Mme Mann, épouse du Maire de Volgelsheim.

Saison 1999:

Remise en circulation de la 030TB134.

22 mai 1999:

Arrivée en gare de la 231 du Ulmer Eisenbahn Freunde (UEF) avec 300 personnes, en provenance de Stuttgart, à destination de Bern. Participation au spectacle "Sons & lumières" du tricentenaire de Neuf-Brisach, les 7, 8, 13 et 14 août pour le tableau représentant l'évacuation de la ville en septembre 1939. A notre connaissance, première participation à un spectacle "Sons et Lumières" de cette envergure d'un CF touristique.

21 mai 2000:

Fête du Centenaire des 030TB en gare avec participation de 2 X73500, les nouveaux autorails régionaux, et la présence du sénateur Hubert HAENEL, vice président du Conseil Régional d'Alsace.

juillet 2001:

Le bâtelier allemand avec qui le CFTR coopérait depuis ses débuts part à la retraite. Contact est pris avec la BFS, un autre bâtelier opérant à Breisach. Les avantages sont multiples (plus grande capacité du bâteau, meilleure qualité de la prestation, coût en diminution) mais nécessite une refonte de l'exploitation côté ferroviaire. (qui tombe à pic puisqu'elle exigera moins d'efforts autant du matériel que des bénévoles).

Par contre, il est nécessaire de pouvoir monter dans le bâteau depuis le port rhénan, à quelques dizaines de mètres du dépôt. Il paraît nécessaire de créer un ponton: un solide dossier est nécessaire pour obtenir subventions et approbation des autorités et acteurs éventuellement susceptibles d'être intéressés.

octobe 2001:

Différentes démarches ont été réalisées auprès de la Mairie de Volgelsheim, du SIVOM, du Député, des VNF, du Port Rhénan, du Sénateur Haenel. Le projet est accepté, car il servira aussi pour la réactivation du canal du Rhône au Rhin.

Saison 2002:

Année charnière: pour moitié encore assurée suivant l'ancien schéma, pour moitié (grâce à l'ouverture du ponton fin juin) suivant le nouveau.

Cette année commencent à être rédigés les nouveaux réglements et processus ayant trait à la sécurité des personnes transportées. Plusieurs lourds dossiers doivent être traités en coopération avec la SNCF et la STRMTG

On envisage également les festivités pour les 20 ans du CFTR et, simultanément, pour l'inauguration du ponton. Une grande fête est prévue, avec mise en chauffe de tous les engins et parade. La date fixée est le 18 mai avec inauguration le 17 en présence de tous les officiels

27 avril 2003:

Le pire qui pouvait arriver: l'accident mortel. L'association perd un membre dévoué, chaleureux et très actif tandis que 2 autres sont assez gravement blessés. Immédiatement, l'exploitation est suspendue par les autorités et une enquête est ouverte. Evidemment les festivités du 18 mai sont annulées ainsi que l'inauguration du ponton, remise à une date non définie.

C'est d'abord une terrible tragédie pour la famille du membre disparu et c'est un coup dur pour tous les actifs et tous les acteurs qui de près ou de loin, ont participé à la réussite de l'association pendant 20 ans.

Mais la tristesse et le découragement ne doivent pas être les plus forts et de multiples démarches seront entreprises auprès des différents acteurs/décideurs afin d'accélérer le processus d'autorisation des circulations.

C'est le 16 août 2003 que l'association sera autorisée à reprendre son activité. Heureusement car il est déjà difficile pour nous de survivre avec le produit des recettes de l'exploitation, alors passer une année (et son cortège de travaux) sans rentrées aurait été le coup d'arrêt fatal.

15 mai 2004:

 enfin, l'inauguration prévue pour l'année précédente a bien lieu: le ponton est officiellement ouvert aux touristes (même si cela fait quelques mois qu'il est utilisé). Y auront participé le Conseil Régional d'Alsace, le Conseil Général du Haut-Rhin, les Voies Navigables de France, le SIVOM Hardt-Nord et la Commune de Volgelsheim (sans qui la remise en circulation de notre train n'aurait pas été possible).

8 août 2004:

Une première: TF1 vient nous visiter et consacre plusieurs heures au tournage d'un reportage pour son journal télévisé de 13h.

La vidéo est visible ici!

juin 2005:

Un coup dur pour le CFTR: le maire de Volgelsheim, personnalité très engagée dans sa commune, est subitement décédé d'une crise cardiaque. M.Mann a été un soutien déterminant avant et pendans les heures sombres qu'a vécu l'association. Il restera dans le souvenir du plus grand nombre comme quelqu'un de très dévoué. Son absence en est que plus difficile à vivre. Que sa famille recoive ici les plus sincères condoléances de tous nos membres.

Actuellement le club rassemble environ 70 membres, dont une petite quinzaine d'actifs qui viennent tous les week-end de la Pentecôte à la fin septembre pour faire circuler les trains dans les meilleures conditions de sécurité. Notons que notre association a eu une vocation européenne bien avant l'heure: en effet nous avons la joie d'accueillir également un certain nombre de membres allemands, qui, soit possèdent du matériel entreposé au dépôt où ils peuvent effectuer leur restauration, soit apportent leur précieux concours pour le bon déroulement des circulations. D'autres ont aussi effectué un gros travail de récupération de matériel auprès des autorités allemandes. Nous avons enfin dans nos rangs un membre suisse sans le concours duquel la récupération des voitures suisses et autrichiennes n'aurait certainement pas été possible, tout du moins été rendu extrêmement plus ardu qu'il ne le fut déjà...

Pour terminer cette courte présentation, rendons encore hommage à la commune de Volgelsheim et à son maire, M.Mann, qui a effectué un grand sacrifice en voulant bien débloquer des fonds pour la restauration de la gare et qui a, par là-même, conféré une plus grande cohérence au projet initié par le CFTR. En effet, avant la restauration de la gare, les voyageurs étaient astreints à prendre le train au dépôt, ce qui, en soit, n'avait pas grand'chose de ferroviaire! Par ailleurs, il est à craindre que sans son action efficace et engagée, le CFTR n'aurait pas redémarré son exploitation aussi rapidement après le terrible événement d'avril 2003.

Les deux 030TB dans l'état dans lequel elles ont été retrouvées et sauvées. Des centaines d'heures de travail en vue!!! (Cernay, 1983)

Accueil   Les engins moteurs