menu

La Locomotive General Electric N° 4036

Le GE4036 en attente de renovation

Le GE en janvier 2015, après premier décapage. (Photo Sébastien Kieffer)


Caractéristiques générales:

Constructeur: General Electric Compagny, Schenectady, New York (siège)
Ateliers: Erie, Pennsylvanie
Modèle/Type: GE 75tons/ N° de Série GE: 27536
Date de construction: 1944
Immatriculation: GE4036
Puissance Diesel [kW]: Origine: 2 * 186kW
Actuel: 2 * 211kW
Puissance à la jante [kW]: Origine: 262kW à 42km/h
Effort au démarrage [kN]: 200
Vitesse maximale [km/h]: 50
Masse en ordre de marche [t]: 67,5
Longueur HT [m]: 12,09
Tension de bord [V]: 72

Caractéristiques du moteur diesel actuel:

Constructeur: Baudouin Moteurs, Marseille
Modèle/Type: DNP V type 922
Cycle: 4 temps
Alimentation: Aspiration naturelle
Pmax [kW] à vitesse [tr/min]: 211 @ 1800
Consommation spécifique [g/kWh]: 237
Consommation à Pmax [l/h] 67
Couple à pleine charge [Nm]: 1120
Pme maximum [bar]: 6,6
Vitesse linéaire de piston [m/s]: 9
Nombre de cylindres [-]: 8 en Vé à 90 degrés
Alésage * Course [mm]: 150*150
Cylindrée unitaire / totale [l]: 2,65 / 21,2
Masse [kg]: ?
Refroidissement: eau
Démarrage: électrique par GP
Système d'injection: 1 pompe unique Sigma et 1 injecteur Bosch par cylindre

Plaque du moteur diesel:

Diagramme général en élévation:

DMC-Tag

Plaque du constructeur:

Plaque

Courte présentation:

La locomotive GE 4036 est un des 10 exemplaires du type "75tons" produits par l'entreprise américaine mondialement connue General Eletric. Ces exemplaires ont été réquisitionnés en 1944 par le US Army Transportation Corps afin d'assurer le transport de troupe et de matériel pendant la seconde guerre mondiale.

Ces machines ont été équipées de deux groupes électrogènes à courant continu. Chaque groupe est composé à l'origine d'un moteur Cummins de type L1 600 à 6 cylindres en ligne à aspiration naturelle de 38 litres de cylindrée (Alésage 178mm, Course 254mm) développant 250HP soit 186kW à 1000 tours/min accouplé à une génératrice principale à courant continu de type GE 549-F1. Celle-ci délivre un courant maximum de 800A et une tension maximale de 500V (mais naturellement pas simultanément). Par la suite (et c'est le cas pour le 4036), les moteurs Cummins ont été remplacés par des moteurs Baudouin DP8 à 8 cylindres en V, hypercarrés (alésage=course=150mm) de 21,2l de cylindrée et à aspiration naturelle développant chacun 287ch soit 211kW à 1800 tours/min (soit 176kW ou 240ch à 1500 tours/min). Afin de conserver les génératrices principales d'origine, un réducteur de rapport 1/1,5 a été adjoint au moteur. Les moteurs sont dès lors utilisés au régime nominal de 1500t/min et non 1800.

Chaque groupe alimente en parallèle les deux moteurs de traction du bogie situé directement à proximitéi. Les moteurs suspendus par le nez sont du type GHM833-L1.

Le lancement des groupes est assuré par les génératrices principales alimentées par 6 batteries classiques au plomb branchées en série (72V). Chaque groupe est équipé d'une génératrice auxiliaire de type GY-10A1 assurant la charge de ces batteries et l'alimentation des enroulements d'excitation de la génératrice principale. Un compresseur est aussi entraîné par le groupe afin de produire l'air comprimé nécessaire au fonctionnement du frein.

L'avantage d'un engin équipé ainsi de groupes totalement indépendants est sa fiabilité: une avarie sur l'un des groupes n'empêche pas la locomotive d'être mobile, même si la puissance est dès lors divisée par deux. Tout au plus peut-on regretter que les 4 moteurs ne soient pas systématiquement alimentés (que ce soit par un ou 2 groupes) ce qui aurait eu l'avantage de conserver les performances d'effort de traction mais à vitesse diminuée de moitié lors de l'utilisation d'un groupe unique plutôt que des deux.

La machine a été utilisée par le Chemin de Fer de Blaise et Der en service fret régulier jusqu'en 2011, date à laquelle la SNCF a décidé unilatéralement de la fin de la desserte en wagon isolé de près de 200 gares dont celles de Saint-Dizier. Le CFBD générait pourtant un trafic de plus de 60000 tonnes annuelles mais les délais ayant été trop courts pour trouver un nouveau partenaire à même de reprendre les wagons en cette gare de sorte que cette décision a mené à la mort de l'exploitation. Lors de la disparition du CFBD, il était ainsi revenu au Conseil Général de la Haute Marne qui l'avait mis toutes ces années à disposition pour l'exploitation ferroviaire.

Le webmaster du présent site a sauvé l'engin d'une mort certaine puisque celui-ci avait été acquis par un ferrailleur lors d'une vente aux enchères. Il l'a mis à disposition du CFTR afin d'assurer les circulations commerciales en alternance avec le Baldwin et le V22.

Devenir au CFTR:

Dernier propriétaire avant sauvetage: Conseil Général de la Haute Marne
Date de mise hors service: 2011
Date d'acquisition: 2014
Propriétaire actuel: Privé
Date de restauration: En cours
Utilisation: traction du train en gare et manoeuvre à Sans-Soucis
Date de ferraillage: -

Le 4036 n'est pas le seul à avoir été préservé. La liste suivante permet de récapituler le devenir de la série:

4028: CFT de Sabres-Marquèzes dans les Landes, hors service.

4029 et 4030: Ferraillés à St-Symphorien en Gironde

4031: Ferraillé à Bordeaux

4032: Utilisé par le CFBD puis vendu au CFTPV (conifer) où il est en cours de restauration.

4033: En utilisation sur le train touristique Guîtres-Marcenais.

4034: Ferraillé à Bordeaux

4035: Ferraillé mais aucune autre information

4037: aucune information.

Documents iconographiques (CFTR):

 

GE Wassy

Peu avant son levage dans les emprises de la gare de Wassy, 29.10.2014 (Photo: Guillaume Kieffer)

Bibliographie et liens extérieurs:

  •  Video du levage en gare de Wassy. (Fichier à télécharger ici et back up )
Levage Wassy Oct.2014
  • Reportage France 3 Alsace sur le déménagement de 2014 (Fichier en téléchargement ici)
  • Le site recensant le Patrimoine National Ferroviaire Roulant tenu par Alain Cassagnau a signalé la récupération du 4036.
  • Article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 31.10.2014
  • Voies Ferrées N°32, 65
  • Ferrovissime N°46
  • Rail Passion mai 1998
  •  Video des premiers tours de roue de la machine au dépôt en mai 2018.

Premiers tours de roues mai 2018


Compléments d'information technique: 

Un article plus complet sur la technique de cette machine est en préparation. Un peu de patience!
che

Le Köf  Accueil